Skip to main content

19/06/2018 - 10:23

#MT180 : Toulouse accueille la finale nationale // mercredi 13 juin 2018

#MT180 : Toulouse accueille la finale nationale // mercredi 13 juin 2018

Event date
Event location
Théâtre National de Toulouse : 1 Rue Pierre Baudis, Toulouse

Le concours Ma thèse en 180 secondes est organisé pour la cinquième année consécutive par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU) dans toute la France. La finale, labellisée Cité européenne de la science, se déroulera le 13 juin au TNT à Toulouse.

Toulouse accueille la finale nationale

La finale nationale 2018 du concours « Ma thèse en 180 secondes » aura lieu le 13 juin à Toulouse à partir de 18h30. Labellisé Cité européenne de la science, l'événement se tiendra au Théâtre National de Toulouse. Organisée par la Conférence des présidents d'université (CPU) et le CNRS, cette finale permettra à 16 doctorants venus de toute la France de présenter leur sujet de thèse en trois minutes.

Concours francophone initié en 2012 au Québec (Canada) par l'Association francophone pour le savoir (Acfas), « Ma thèse en 180 secondes » lance un défi aux doctorants : expliquer leur sujet de recherche en français et avec des termes simples, à l'attention du grand public, avec l'appui, s'ils le souhaitent, d'une unique diapositive et le tout en trois minutes chrono !
Pour cette cinquième édition du concours,  56 doctorants sont venus défendre fièrement les couleurs de leur thèse, en trois minutes, devant un jury attentif. Pour la première fois, la demi-finale, qui est devenue un événement à part entière, s’étalait sur trois jours, permettant aux doctorants de suivre des ateliers de formation passionnants. Les 16 candidats qui ont été retenus participeront à la finale nationale à Toulouse.

L'aventure continue pour 16 candidats

  • Adam Baïz - Paris Sciences et Lettres - Centre de Gestion Scientifique (CGS)
  • Elise Bordet - Université Paris Saclay - Unité de Virologie et Immunologie Moléculaires
  • Nathalie Carol - Université de Lorraine - CEREFIGE / SILVA
  • Clément Chagnaud - Communauté Université Grenoble Alpes - Laboratoire d'Informatique de Grenoble (LIG)
  • Paolo Cucci - Université Clermont Auvergne & Associés - Institut Pascal Axe GePEB
  • Colin Gatouillat - Aix-Marseille Provence Méditerranée - Institut des Sciences du Mouvement Etienne-Jules Marey
  • Christelle Kouakam - Hauts de France – Amiens - Périnatalité & Risques Toxiques - Périnatalité & Risques Toxiques (PériTox)
  • Christophe Kusina - Paris Sciences et Lettres - Institut Chimie Biologie Innovation - laboratoire Matériaux Innovants pour l’Energie
  • Philippe Le Bouteiller - Communauté Université Grenoble Alpes - Institut des Sciences de la Terre (ISTerre)
  • Matthieu Lewis - Université d’Aquitaine – Bordeaux - ACTION – Oncogenèse mammaire et leucémique : diversité génétique et résistance aux thérapies
  • Camylla Lima De Medeiros - Aix-Marseille Provence Méditerranée - Centre interdisciplinaire d'étude des littératures d'Aix-Marseille (CIELAM)
  • Maxime Lopez - Université Paris Seine – Cergy-Pontoise - SATIE - Systèmes et Applications des Technologies de l'Information et de l'Energie Cachan
  • Nadège Nziza - Languedoc Roussillon Universités et Université de Montpellier  – Montpellier

    - INSERM U1183-IRMB « Cellules Souches, Plasticité Cellulaire, Médecine Régénératrice Et Immunothérapies »

  • Alexis Parenté - Université Confédérale Léonard de Vinci et Université de La Rochelle – Limoges – PEIRENE
  • Arnaud Personne - Université Clermont Auvergne & Associés - LMBP - laboratoire de mathématiques Blaise Pascal
  • Camille Vautier – Université Bretagne Loire – Rennes - Géosciences Rennes

Durant les deux mois entre la demi-finale et la finale nationale, chaque vendredi, deux des seize finalistes seront accueillis dans l’émission « La Tête au Carré », sur France Inter (partenaire de l’édition 2018), animée par Mathieu Vidard, qui présentera la finale nationale du concours. Sophia Aram, humoriste et chroniqueuse sur France Inter, est la marraine de cette édition 2018. Le lauréat du 1er prix de la finale nationale 2018 représentera la France lors de la finale internationale du concours, le 27 septembre prochain, à l’Université de Lausanne, aux côtés de 18 autres doctorants venus du monde entier.

La soirée est ouverte à tous, et gratuite.

Rendez-vous sur le site de Ma Thèse en 180 secondes pour réserver vos places (prochainement).

[collapsed]

Retour sur la finale de l'Académie de Toulouse le 30 janvier au Sorano

Mettre en valeur les acteurs de la recherche de demain, en rendant accessible au grand public des sujets scientifiques pointus, tel est le concept clé du concours Ma Thèse en 180 secondes, lancé en France par le CNRS et la Conférence des présidents d'universités.

La finale de l’Académie de Toulouse, organisée par l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées et la délégation CNRS en Midi-Pyrénées, a ouvert les portes de la recherche au grand public en mettant en lumière 18 doctorant.e.s, toutes disciplines confondues, devant plus de 400 spectateurs.

C’est au cœur du Quartier des sciences, lieu de culture scientifique par excellence en Occitanie, que les maîtres de cérémonie ont annoncé le top départ. Tour à tour, les finalistes, formé.e.s à la communication scientifique pendant 3 jours, se sont lancés sans notes, sans prompteur avec l’aide d’une seule diapositive et du chronomètre. Malgré la densité des thèmes scientifiques évoqués, chaque présentation fut rendue intelligible pour le public.

Concision, vulgarisation et pédagogie, les candidat.e.s ont également rivalisé d’humour et de malice pour évoquer leurs travaux !

Comme par exemple, Nicolas Meyer, doctorant Toulouse INP qui a parlé des rivières polluées au nitrate et comment il expérimente un traitement de l'eau à base de plantes pour les guérir. Une autre candidate, Marie Colin de l’Université Toulouse - Jean Jaurès, étudie le cyber-harcèlement non plus comme une relation linéaire mais un aller-retour entre une victime et un auteur.

  • Après chaque présentation, le jury s’est retiré pour délibérer, pendant que le public était lui aussi invité à voter pour celle ou celui ou qui les a séduit. 

La 5e édition du concours Ma Thèse en 180 secondes a rencontré le succès escompté. Petits et grands ont découvert et compris une multitude de sujets de recherche, et ont pu apprécier la passion des doctorant.e.s de l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées.

Un palmarès aux sujets très variés 

 

Théo Henriel, Prix du jury

Théo Henriel, doctorant à l'Université Toulouse III - Paul Sabatier en co-direction entre le LMDC – Laboratoire Matériaux et Durabilité des Constructions de Toulouse (UT3 Paul Sabatier / INSA Toulouse) et le LERASS - Laboratoire d’Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales (UT3 Paul Sabatier / UT2J / Université Paul-Valéry) –  École doctorale MEGEP (Mécanique, Energétique, Génie civil & Procédés) - CIFRE Société coopérative Palanca, a su séduire le jury en usant de concision, de vulgarisation et d’humour pour expliquer son sujet de thèse portant sur la « réalisation d’un outil d’aide à la décision d’un facilitateur de la rénovation globale à Toulouse ». Sur scène et en 180 secondes chrono, il s’est transformé en super héros pour nous expliquer que les économies d’énergies ne sont pas que de la technologie et donner des pistes pour la réduction de la perte énergétique des bâtiments toulousains.

Crédit photo : Guillaume Lemarie / Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

Clément Fabre, Prix du public

Sauver la nature avec des équations mathématiques ? Clément Fabre, doctorant Toulouse INP au Laboratoire d'Ecologie fonctionnelle et Environnement (CNRS, UT3, Toulouse INP), a conquis le public en présentant son sujet de recherche sur « le rôle des zones humides alluviales dans la régulation des flux de nitrates vers les eaux de surface à l’échelle des bassins versants ». Plus concrètement, en utilisant la métaphore du lave-vaisselle, Clément a expliqué avec humour le rôle des bactéries pour le nettoyage des rejets des sociétés humaines dans les rivières.

 

Crédit photo : Guillaume Lemarie / Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

Camille Pierre, Prix coup de cœur

« C’est l’histoire de Kevin, un adolescent un peu boloss qui a besoin de se faire poser un implant dentaire. Quelques problèmes pour lui : l’esthétique et les infections ». Voici comment sur scène, Camille, doctorant Toulouse INP au Centre Interuniversitaire de Recherche et d'Ingénierie des Matériaux (CNRS, UT3, Toulouse INP) nous a donné des pistes pour résoudre ces problèmes en réalisant un revêtement à la surface de l’implant permettant à l’os de repousser plus facilement et avec des propriétés antibactériens.

 

Crédit photo : Guillaume Lemarie / Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

[/collapsed] 

 

Revivez la finale toulousaine sur Twitter : @Univ_toulouse - @CNRSMip @MT180FR #MT180 #Toulouse

Découvrez les prestations des candidats toulousains en vidéos !!